Login

Mot de passe

 

Actualité

 

Ophtalmologues, gynécologues, pédiatres, chirurgiens... La liste des besoins dans les métiers médicaux est longue. Le nombre de médecins devrait baisser de 10% d'ici dix ans, alors que les besoins de soins d\'une population vieillissante sont toujours plus nombreux. Or il faut du temps pour former un médecin. Les répercussions de l'augmentation du numerus clausus de médecine ne se feront donc pas sentir avant 2020. Si la situation est encore supportable dans les zones urbaines, elle devient critique dans certaines zones rurales. Pour inciter les jeunes médecins à exercer dans ces territoires, le gouvernement a donc mis en place des allocations destinées aux étudiants en médecine s\'engageant à s\'installer dans ces zones en début de carrière. Ces bourses pouvant atteindre jusqu\'à 1 200 € mensuels devraient être allouées dès 2010 à partir de la deuxième année d\'étude. Le Conseil régional a également mis en place des bourses destinées à faciliter la mobilité des internes en médecine générale, réalisant des stages à plus de 85 km de Lille, afin de les attirer vers ces zones souvent moins attractives.     M.C.

Retour